samedi 5 novembre 2016

Le mobilier chinois ancien


L'étude du mobilier chinois, notamment sa datation, est rendu difficile par l'absence de documents écrits. On distingue deux catégories de meubles : ceux qui sont laqués et ceux en bois durs.

Le mobilier laqué était surtout destiné aux temples, au palais et aux lieux de plaisir. On se contentait souvent de sapin argenté pour le bâti. Le laque pouvait être sculpté, peint, incrusté de nacre ou traité selon la technique dite de Coromandel.

Au XIXème siècle, on aima à insérer des panneaux en marbre ou en céramique dans le dossier des chaises ou le châssis des écrans. Pékin et Suzhou étaient spécialisés dans les meubles en laque peint. Le mobilier en bois dur était particulièrement prisé par l'aristocratie et les classes aisées, mais trouvait également place dans les appartements privés du Palais impérial.

Son raffinement tient à l'élégance des proportions, la clarté des lignes et le choix du bois, sélectionné pour sa couleur, son parfum et son poli. Les essences les plus prisées étaient les bois de rose, zitan, huali et hongmu. Certains importés d'Asie du Sud-Est, ne furent utilisés qu'à partir de 1567, date à laquelle l'interdiction qui pesait sur le commerce maritime fut levée.

Cet événement marque le début de la grande époque de l'ébénisterie chinoise, de 1580 à 1720 environ. Issue de la charpenterie, elle n'utilise ni clous ni vis, et repose essentiellement sur une science très ingénieuse des assemblages, à tenons, mortaises ou onglets. Cette particularité rendait les meubles facilement démontables et donc transportables.

Les empereurs Yongzheng et Qianlong encouragèrent au sein des ateliers impériaux l'élaboration de nouvelles formes. Durant l'ère Aianlong, qui se caractérise par une sophistication accrue, elles s'inspirent, parfois de manière fantaisiste, de l'Antiquité : ainsi les meubles en racine ou en bois noueux connurent une grande vogue, autant pour leurs formes, à la fois baroques et naturelles, que pour leur pouvoir d'évocation des idées taoïstes ou bouddhistes.

L'utilisation de meubles chinois pour décorer une pièce dans un style chinois traditionnel est du plus bel effet. Selon le type de meuble utilisé vous donnerez à votre intérieur une atmosphère unique, rappelant les pèriodes les plus fastes de l'empire du milieu.  

Aucun commentaire:

Le Musée Cham à Danang au Vietnam

Appelé Bao Tang Cham, ce musée fut crée, en 1915, par l’Ecole française d’Extrême-Orient. Il rassemble la plus belle collection de sculp...