dimanche 9 février 2014

Le jade chinois


Le jade est la pierre la plus précieuse aux yeux des Chinois, et c’est un des arts qui s’est développé le plus tôt. Le mythe chinois de la création raconte qu’à la mort du dieu Pan Gu le souffle de celui-ci devint le vent et les nuages, ses muscles le sol et sa moelle épinière se transforma en jade et en perles. Pour les Chinois, la pierre de jade n’est pas seulement belle, elle possède également des pouvoirs magiques. Dans l’Antiquité, on s’en servait à des fins rituelles et religieuses, puis on l’utilisa pour des objectifs esthétiques. Les jades les plus anciens sont les objets rituels de la culture Hemadu, datant du néolithique, il y a quelque 7000 ans. On a retrouvé de nombreuses plaques circulaires, des bi, données aux morts pour qu’ils les emportent dans l’au-delà. Ces disques représentent l’harmonie entre le ciel et la terre. 

Aujourd’hui encore beaucoup de chinois portent ce type d’objet. Les chinois attribuent au jade la vertu de prolonger la vie et l’utilisent pour fabriquer  des linceuls. C’est sous les Han qu’on assiste à une première apogée du jade sculpté. A cette époque, des personnages haut placés se font enterrer dans des linceuls faits de plus de 1000 fines plaquettes reliées par des fils d’or. Le musée d’histoire de Beijing expose le linceul de jade du prince Liu Xiu, mort en 55 av JC. Le jade à  la réputation de luire si celui qui le porte est en bonne santé et de se ternir si celui-ci tombe malade. Les ornements de jade sont censés apporter santé, chance et protection à leur propriétaire.

Le jade n’est pas une entité minéralogique précise ; il est composé de deux minéraux, la jadéite et la néphrite. Celle-ci est semblable à la jadéite, tout en étant moins dure ; la jadéite est plus précieuse parce que translucide et très dure. La couleur du jade va du blanc au vert, mais il peut être  aussi noir, brun ou rouge. Les Chinois le préfèrent d’un vert émeraude très pâle et translucide. Sa dureté en fait une pierre très difficile à travailler. Dans les ateliers de sculpture, on trouve maintenant jusqu’à 30 sortes différentes de jade. Les ateliers les plus connus sont ceux de Hetian (aussi appelé Khotan ou Xinjiang), Shoushan (Fujian) et de Luoyang (Hunan). En décoration, le jade offre de magnifiques objets décoratifs tels que les vases ou les statuettes de bouddha ou de chevaux qui donnent une touche d’élégance à une pièce, par leur seule présence.

Les statuettes tibétaines

Les sculptures de bois, de pierre, d'argile ou de métal tibétaines sont des pièces d'artisanat de toute beauté qui conviennent par...